Communiqué

MQRP interpelle le Premier ministre dans le dossier des évacuations d’enfants sans escorte avec le service ÉVAQ

Pour informations, contacter
Marie-Alberte Soudan
514 638-6659
info@mqrp.qc.ca

6 juin 2018Médecins québécois pour le régime public (MQRP) – avec l’appui de plusieurs autres groupes, comme Nunavik Sivunitsavut, le Syndicat des professionnels en soins de la Baie d’Ungava (SPSBU), l’Ordre des travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (OTSTCFQ) et l’Association des pédiatres du Québec (APQ) – dénoncent le fait que les enfants résidant en régions éloignées soient encore transportés seuls vers des centres de santé tertiaires, au sud de la province. Ces transports se font dans un contexte de soins critiques à bord du Challenger, l’avion-hôpital du service Évacuations aéromédicales du Québec (ou ÉVAQ). Le 15 février 2018, le ministre de la Santé et des services sociaux, Gaétan Barrette, avait annoncé la fin de cette pratique. Pourtant, des mois ont passé et des enfants continuent d’être systématiquement évacués seuls.

Selon la Dre Geneviève Bois, conseillère de MQRP et médecin de famille au Terres cries de la Baie James: « Par le biais d’une lettre endossée par plusieurs groupes, nous  interpellons directement le Premier ministre dans cette affaire. L’application d’une politique « Tiens ma main », soit un accompagnement par défaut, est absolument urgente ». MQRP insiste sur le fait que la politique d’accompagnement doit être appliquée immédiatement, et ce de manière  transparente et imputable. Le public est d’ailleurs encouragé à interpeller le bureau du Premier ministre dans cette affaire.

La littérature scientifique est unanime: il est crucial pour leur santé physique et psychologique que les enfants soient accompagnés par un parent tout au long de leurs soins médicaux. La province du Québec est d’ailleurs la seule au Canada ne suivant pas ces recommandations et où l’accompagnement lors d’évacuations aéromédicales n’est pas la norme.

Selon Liliane Bertrand de l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ), une organisation qui a endossé la lettre: « C’est un sujet qui est tellement important pour les enfants et leurs familles. Ces personnes ont vécu des traumatismes liés au transfert d’enfants dans des hôpitaux de la province dans le sud de la province. Et cela doit changer ».

 

De son côté, Abbey Mahon, infirmière en pédiatrie et membre de l’Association Québécoise des Infirmières et infirmiers (l’AQII) « condamne fermement cette pratique qui prive effectivement les enfants d’une personne de confiance pour prendre des décisions fondamentales à leur état de santé. Les enfants de communautés autochtones sont disproportionnellement affectés par cette pratique cruelle. L’inaction du gouvernement démontre que malgré que l’on soit en 2018, le racisme systémique est toujours bien vivant. Nous exigeons que les droits humains fondamentaux de ces enfants et de leurs familles soient respectés ».

 

Finalement, le Dr Samir Shaheen-Hussain, pédiatre urgentiste et co-fondateur de la campagne « TiensMaMain », ajoute que: « séparer les enfants autochtones de leurs parents s’inscrit dans un contexte colonial. Espérons une résolution rapide et concluante à cette chapitre sombre de l’histoire d’évacuations aéromédicale au Québec Il est impératif de faire mieux pour ces jeunes et leurs familles ».

 

MQRP défend et promeut un système de santé public fort et de qualité, ce qui comprend un accès équitable pour l’entière population du Québec, sans égard de lieu de résidence ou l’origine ethnoculturelle.

Liste de groupes signataires de la lettre envoyée au Premier ministre:

Association des pédiatres du Québec (APQ)

Association des résidents de McGill (ARM)

Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)

Association Québécoise des Infirmières et infirmiers (AQII)

Coalition Solidarité Santé

Conseil pour la protection des malades (CPM)

Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ)

First Nations Child and Family Caring Society of Canada

Infirmières en Mouvement

Institut Culturel Avataq

Jeunes médecins pour la santé publique (JMPSP)

Ligue des droits & libertés

McGill Nurses for Healthy Policy

Médecins du Monde

Nunavik Sivunitsavut

Ordre des travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec

Société canadienne de pédiatrie

Syndicat des professionnels en soins de la Baie d’Ungava (SPSBU)

 

-30-

 

Ce communiqué a aussi été endossé par les organisations suivantes après qu’il ait été envoyé:

  • Bureau international des droits des enfants
  • Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN)
  • IFMSA-Québec

La lettre envoyée au Premier ministre peut être lue ici: Lettre au PM_Tiens ma main_MQRP_6juin2018_FR ENG

Notre appel à l’action est disponible en ligne ainsi qu’une lettre type qui peut être envoyée au Premier ministre