Communiqué

Frais illégaux en cabinet de médecins, attention aux 3 $

Pour informations, contacter
Marie-Alberte Soudan
514 638-6659
info@mqrp.qc.ca

27 janvier 2012 — Médecins québécois pour le régime public (MQRP), association qui défend un système public de santé de qualité accessible à tous selon leurs besoins et non leurs moyens, lance une mise en garde en réponse à l’article de la Presse du 24 janvier intitulé « Voir un médecin… sans la file d’attente ». Dans cet article, il est fait état d’un nouveau procédé qui permettrait aux patients d’une clinique sans rendez-vous, moyennant des frais de 3 $, de bénéficier d’un mécanisme qui les informerait par message texte du moment approximatif de leur consultation, leur donnant ainsi plus de liberté pendant l’attente.

Bien qu’il soit louable que des systèmes soient développés pour mieux gérer l’attente parfois longue dans les cliniques sans rendez-vous, cette gestion fait clairement partie des frais d’opération des cabinets d’omnipraticiens, pour lesquels il ne peut y avoir de facturation aux patients. Les médecins participant au régime public au Québec reçoivent un paiement négocié pour couvrir les frais de fonctionnement de leurs cabinets et ne peuvent facturer aucun autre montant pour couvrir ces frais, sans exceptions. Il est inquiétant d’apprendre que le ministre de la Santé, informé de la situation, n’ait pas indiqué qu’une telle pratique est interdite.

MQRP y voit une nouvelle indication que les autorités actuelles tolèrent de plus en plus d’infractions aux principes et lois fondamentaux qui permettent l’existence d’un système public de santé. La marchandisation grandissante de la santé au Québec est actuellement l’un des enjeux de société les plus fondamentaux. Cette nouvelle démonstration de laxité de la part des autorités, qui ont pour mandat la défense d’un système public de santé fort, n’en est que l’exemple le plus récent.