Publication

Pas de frais pour les patients – parce que payer de sa santé n’a rien d’accessoire

Rapport annuel 2013
.pdf
Fichier pdf, 4 Mo

21 juin 2013 — Les patients doivent payer de plus en plus souvent pour recevoir certains soins couverts par l’assurance maladie, en particulier dans les cabinets de médecins. Pourtant, les règles sont claires et ce, depuis le tout début de notre régime public. Elles tiennent en une seule phrase : tout ce qui est médicalement nécessaire doit être accessible gratuitement pour le patient. En effet, notre système public doit couvrir tous les coûts liés aux soins médicalement requis, peu importe où et par qui ils sont offerts. C’est le fondement même d’un régime efficace et équitable d’assurance maladie.

Pourtant, nos patients se font facturer de plus en plus de frais lors de visites médicales, pour de nombreux services, bien au-delà des rares exceptions permises par la loi. Vulnérables face aux difficultés d’accès et à la complexité du système, ils ne sont pas en bonne position pour refuser de payer des sommes souvent élevées. Compromettre ainsi l’accès aux soins en érigeant des barrières tarifaires conduit au développement sournois d’un système de santé à deux vitesses. C’est une situation inacceptable qui doit être dénoncée.